Nos revendications

L'Alliance Associative souhaite une réduction significative des nuisances sonores générées par les aéronefs basés sur l'aérodrome de Toussus-le-Noble. Par jour de beau temps, impossible de profiter de son jardin, difficile de télétravailler, encore plus difficile de garder son calme lorsque l'on sait que la majorité de l'activité des vols relèvent du loisir. Dans certains quartiers, la fréquence de passage peut atteindre un aéronefs toutes les 2 minutes : c'est une autoroute de tondeuses à gazon, un bruit horripilant, un réaction de stress, une vallée sublime polluée par un bruit incessant, une incompréhension face à l'inaction des pouvoirs publics. En somme, c'est odieux.

Malgré l'effort de certains aéroclubs pour s'équiper d'avions ultra silencieux, la plupart des autres aéroclubs ou écoles de formations persistent à voler avec des avions hors d'âge et particulièrement bruyants. Car oui, l'activité aéronautique est très peu réglementée... A cela s'ajoute une augmentation significative du trafic suite à l'arrivée des hélicoptères en provenance d'Issy-les-Moulineaux, Saint-Cyr-l'École, ... et dernièrement de l'école de pilotage AstonFly et de ses avions extrêmement bruyants.

L'Alliance Associative demande :

1. Réduction graduelle du trafic aérien sur 5 ans :

    Aviation légère : Baisse globale du trafic.

    Hélicoptères : Intégration de Toussus-Le-Noble dans l’arrêté hélicoptère.

    Vols IFR : Gel du nombre de mouvement suivant l’année 2018.

2.  Réduction graduelle du droit de voler pour les avions bruyants :

    Mise en place d’un calendrier sur 5 ans de réduction annuelle progressive des droits à voler des avions en fonction de l’indice IP.

    Mise en place d’une tarification de redevance aéroportuaire de tous les aéronefs suivant le principe du pollueur payeur permettant la subvention du remplacement d’aéronefs bruyants par des appareils dont l’indice de performance est > à 100.